Union Européenne - Fond Social Européen
Projet cofinancé avec
le concours de l’Union Européenne
avec le Fonds Social Européen
Enjeux et compétences de base
En entreprise
Action culturelle
Répertoire des actions

Du point de vue des salariés

Les formations de base, aux savoirs fondamentaux, permettent de faciliter l'évolution professionnelle et personnelle des salariés. Plus à l'aise au travail, ils le sont aussi dans la vie. Ces formations permettent aussi d'anticiper les changements et de prévenir les ruptures professionnelles. Elles confortent les plus fragiles, prééviennent les risques d'exclusions.

Pourquoi agir ?

Quelque soit l’emploi, le poste de travail que vous occupez, les tâches que vous exercez, vous pouvez améliorer vos conditions et votre environnement de travail en développant vos compétences.

Cela est possible tout au long de la vie et plus particulièrement dans le cadre de la formation professionnelle continue et ce quelque soit votre besoin en formation (article L 900-6 du code du travail)

Comment agir ?

Il s'agit d'assurer la sécurité active des emplois pour cela il convient de préserver et développer l'employabilité de tous les salariés, c'est-à-dire leur attractivité pour l'entreprise comme pour l'extérieur en s'appuyant sur des principes clés :

  • Assurer l'acquisition ou l'entretien des compétences de base (lire, écrire, compter) des salariés à faible niveau de qualification

  • Développer l'initiative et les nouvelles compétences

  • Mettre en place des systèmes de classification et d'évaluation individuelle qui valorisent l'acquisition des compétences, motivent les hommes et les femmes de l'entreprise et favorisent le développement de chacun vers son meilleur niveau

  • Développer la formation pour tous, afin d'accompagner l'évolution des organisations, des métiers et des technologies.

Plusieurs scénarios sont envisageables en fonctions, des besoins, des attentes, des projets des salariés et des entreprises, à partir :

  • d'une initiative individuelle

  • d'une démarche d'entreprise

  • d'une information, d'une sollicitation par un tiers (encadrant hiérarchique, délégué du personnel, représentant syndical, collègue de travail...)

Afin de bénéficier du droit à la formation que cela soit à titre individuel (DIF) ou au titre du plan de formation, vous devez en faire part en vous appuyant sur des ressources internes à l’entreprise (chef d’entreprise, responsable des ressources humaines, service formation, délégué du personnel, représentant syndical, chef d’équipe ou supérieur hiérarchique voire collègue de travail) afin d’être soutenu et accompagné dans votre démarche).

Il importe de savoir et d'être convaincu que toute demande est légitime et peut être entendue, car ces situations, longtemps stigmatisées voire moquées, correspondent à une réalité sociale qui doit être dépassée et cela dans le double intérêt des personnes et des entreprises qui les emploient.

Les entreprises pourront alors s'appuyer (cf. : le rôle des partenaires)

  • sur l'expertise de leur organisme paritaire collecteur agréé (O.P.C.A.) qui les conseillerons et les accompagnerons

  • les organismes prestataires spécialisés

  • les structures ressources

Dans le cadre d’une initiative personnelle

Dans certain cas, le salarié peut souhaiter au moins dans un premier temps engager une démarche de façon personnelle et à titre individuelle, ne se sentant pas à encore en mesure d'aborder ouvertement la question avec son entourage professionnel pour des raisons diverses qui relèvent ici de sa sphère personnelle.

Il peut, comme tout citoyen, avoir accès à des réponses d'accompagnement formatives qui lui permettront de se réengager dans une dynamique d'acquisition - ré acquisition des savoirs et compétences de base.

Dans cette situation, il pourra accéder à toute information complémentaire en consultant :

  • le répertoire régional des actions et des organismes de la région directement sur le site

  • ou en téléphonant au 0 820 33 34 35 (plateforme illettrisme info service)

Quelles réponses ?

La formation de base et/ou linguistique en entreprise a pour objectif d'acquérir ou de développer des compétences requises en liens avec le contexte professionnel et l'activité de travail. Elle doit donc s'inscrire sur les situations réelles de travail et viser conjointement l’apprentissage des savoirs de base et la maîtrise de la langue française nécessaires à l'acquisition des compétences visées.

Ces apprentissages s'inscrivent dans le cadre de la formation professionnelle.
Il faut tout d’abord préciser que la maîtrise des savoirs de base, d'une part, de la langue française comme langue seconde, d'autre part, sont deux dimensions, deux caractéristiques qui, en se combinant, créent des besoins de formation différents.

La maîtrise des savoirs de base

Nous entendons par "maîtrise des savoirs de base": la capacité à effectuer, en autonomie, les actes essentiels de la vie quotidienne dans la société actuelle. Ils mettent en œuvre principalement six grands domaines de savoirs fondamentaux nécessaires à la compréhension de notre environnement et à toute activité personnelle et professionnelle :

    * la communication orale : l’expression et la compréhension orale (écouter, parler),
    * la communication écrite : l’expression et la compréhension écrite (lire, écrire),
    * le calcul (maîtriser les quatre opérations), la mesure, la géométrie élémentaire
    * le raisonnement logique (classer, sérier, résolution de problèmes,…)
    * le repérage dans l’espace (lecture de plan, de cartes, orientation,…)
    * le repérage dans le temps (planifier, respecter des horaires, des délais, ..)

Formation linguistique, maîtrise de la langue française

La formation linguistique vise l'apprentissage de la langue française. La maîtrise de la langue française caractérise tous les individus qui utilisent prioritairement cette langue au quotidien, qu'elle soit leur langue maternelle, première ou d'usage, voire une langue seconde et, ce, quelle que soit leur nationalité, leur situation administrative. Ils sont francophones.
Les personnes qui ne maîtrisent pas la langue française dans son usage quotidien sont non-francophones, quelle que soit leur nationalité , leur situation administrative, la durée de leur séjour en France ou dans un pays francophone. Leur degré de non-maîtrise de la langue française peut être divers, de la méconnaissance totale à une maîtrise relative de survie et/ou dans des domaines variés; cette maîtrise peut également être différente à l'oral et à l'écrit, indépendamment de leur maîtrise de l'écrit / savoir de base (lire/écrire) dans toute autre langue.

Il est important de noter que depuis la réforme de la loi du 4 mai 2004, la formation professionnelle inclut la maîtrise de la langue en milieu professionnel parmi les compétences à développer dans le cadre de la formation continue en entreprise.

Pour tenir compte de l'évolution récente des normes de qualité et de sécurité dans de nombreux secteurs d'activités et du contexte d'emploi tendu dans certaines branches professionnelles, il est désormais essentiel de prendre en compte la communication orale et écrite en français pour intégrer durablement le monde du travail.

Besoins connexes à la formation de base et/ou linguistique et/ou professionnelle

Quels que soient leurs besoins de formation, les personnes concernées peuvent aussi éprouver ou manifester d'autres types de besoins incluant des besoins intermédiaires dans des dimensions techniques, cognitives, sociales : acquisition d'informations, développement d'aptitudes et de comportements dans divers domaines de la vie sociale et/ou professionnelle, tous besoins liés à leur situation personnelle et constituant des objectifs, terminaux et intermédiaires, des actions qui pourront leur être proposées en parallèle et en articulation avec les objectifs de formation.

Quels appuis mobiliser ?

en cours de rédaction...

Adresses utiles

en cours de rédaction...

Plus d'articles...

Partenaires

  • logo_fse.jpg
  • Europe
  • Préfecture PACA
  • Le commissariat à l'égalité du territoire
  • Région PACA
  • ANLCI

Le CRI PACA

  • 3 rue Joseph Thierry
    13001 Marseille 
  • 04 91 08 49 89   

Accès